Conseil Québécois du nautisme

Le Conseil québécois du nautisme vous invite à naviguer prudemment. Cette section est destinée à fournir des conseils pratiques sur la sécurité en navigation.

Sur le VFI

Selon une étude menée par l'Université du Manitoba, 66 % des noyades ont lieu à moins de 15 mètres d'une embarcation, d'un quai ou d'une plage.

Le VFI est au navigateur ce que la ceinture de sécurité est à l'automobiliste. Tout comme la ceinture de sécurité, le VFI n'est pas totalement infaillible en cas d'incidents, toutefois il augmente de manière significative les chances de survie dans plusieurs types de situations. Par exemple, en cas de chute dans l'eau à moins de 5 degrés, il peut permettre de rester immergé pendant environ une heure, car il réduit la perte de chaleur corporelle et la perte d'énergie physique. Sans lui, un bon nageur ne réussira à nager qu'une quinzaine de minutes environ. En cas de malaise et de chute inattendue, le VFI garde la personne à flot même si les vagues ou les courants sont forts.

Sur la consommation d'alcool en bateau

Saviez-vous que l'effet de l'alcool peut être triplé du fait que le soleil, le vent ou le mouvement de l'eau affectent la vision et l'équilibre? Le tiers des décès liés à la pêche sont imputables à l'alcool. Il faut dire que nombre d'adultes ne conduiraient pas leur véhicule en état d'ébriété, mais n'hésitent pas à conduire une embarcation dans un tel état. Pourtant, selon la loi, la limite du 0.08 s'applique autant pour la voiture que pour le bateau. L'alcool augmente les risques d'accidents ou de chutes et diminue aussi l'espérance de vie lors d'une situation critique.

Enfants

Sur l'hypothermie et l'exposition à l'eau froide

Qu'on soit bon ou mauvais nageur, une chute dans l'eau froide peut se révéler fatale. En effet, l'immersion dans une eau glaciale provoque une réaction de saisissement empêchant de bien respirer et de réagir normalement. Voilà pourquoi il est important de se vêtir d'un dispositif de flottaison permettant de prolonger son endurance contre les effets de l'hypothermie.

Sur les petites embarcations

Il faut connaître la capacité maximale de charge de votre embarcation et la respecter pour éviter de la faire couler ou chavirer. Six personnes ont perdu la vie ces dernières années pour cette raison. Les embarcations de petites tailles sont bien sûr peu stables, il faut donc garder son centre de gravité le plus bas possible et éviter de s'y déplacer.

Sur la navigation en solitaire

Bien qu'il soit tentant de profiter seul de la tranquillité de la nature lorsqu'on va pêcher, il faut être conscient que personne ne pourra prêter main-forte si survient une situation d'urgence. Advenant le cas qu'on décide de partir seul, il faut d'abord en aviser certaines personnes en leur mentionnant l'itinéraire emprunté. D'autre part, munissez-vous d'un téléphone cellulaire, de sifflets, ou de feux de navigation pour être en mesure de communiquer si vous êtes en danger.