Conseil Québécois du nautisme

Transmettez une commande par courriel à info@cqn.com

Voici un aperçu du matériel disponible

Dépliants

Porter un VFI (pdf)

Affiche

Affiche « Allez tout le monde... On flotte (jpg) »

Logo

Logo CQN (jpg)Logo CQN (eps)

 

REVUE DE PRESSE


«La veste de sauvetage encore trop boudée», Le Soleil (20 mai 2012)

L'article (pdf)

«Le port de la veste de flottaison trop peu répandu», La Presse (19 mai 2012)

L'article (pdf)

«À vos gilets de sauvetage, plaisanciers», Le Journal de Québec (20 mai 2012)

L'article (pdf)

Nouvelles

Bilan 2010 de la campagne de sensibilisation Ó la sÚcuritÚ nautique

22 noyades reliées aux activités de plaisance au cours de l'été.

 

Montréal, le 12 octobre 2010 – Au terme de sa 21e campagne de sensibilisation à la sécurité nautique, le Conseil québécois du nautisme (CQN) enregistre un nombre de noyades supérieur à celui de l'an dernier. En effet, alors qu'il a eu 19 noyades en 2009, cette année 22 personnes ont perdu la vie sur les plans d'eau du Québec. De ce nombre, seulement quatre d'entre elles portaient correctement un vêtement de flottaison individuel (VFI), alors que dans 45 % des cas, le gilet de sauvetage se trouvait à bord de l'embarcation, mais n'était pas porté.

 

Une fois de plus, les statistiques indiquent que les victimes sont très majoritairement des hommes qui totalisent 21 des 22 noyades de la saison. Dans 41 % des cas, les victimes de noyades étaient considérées comme expérimentées et plus de 60 % avaient une bonne connaissance du plan d'eau où est survenu l'incident. Ce fait prouve par conséquent que l'expérience n'est pas une excuse pour ne pas porter de VFI.

« Le sentiment d'invulnérabilité des plaisanciers engendre souvent de la négligence et pas seulement chez les jeunes. La plupart des incidents surviennent dans de petites embarcations et à moins de cinquante pieds du bord de l'eau », déclare Vahé Vassilian, président du Conseil québécois du nautisme.

En plus de l'importance du port du VFI, la 21e campagne de sensibilisation a également mis l'accent sur l'immersion en eau froide qui est un facteur contributif dans plusieurs noyades en début et en fin de saison. En 2010, 14 des 22 noyades survenues ont eu lieu entre mars et juin, alors que la température des plans d'eau est encore très basse. Les efforts de sensibilisation devront donc être poursuivis en ce sens au cours des prochaines années.

Le bilan 2010 des décès survenus dans le cadre d'activités de navigation de plaisance révèle que :

-          La Côte-Nord, contrairement à la saison 2009 où aucune noyade ne fut répertoriée, a enregistré le plus grand nombre de noyades, avec 4 noyades à l'été 2010, soit 18 % des cas.

-          On remarque que 36 % des victimes étaient âgées entre 40 et 59 ans et 23 % avaient entre 25 à 39 ans.

-          10 des 22 noyades sont survenues en canot ou en kayak.